Bouteille

La CNIL met en demeure le ministère pour manque de transparence, c'est l'un des épilogues du traitement kafkaïen imposé aux lycéens par le ministère de l'éducation nationale concernant l'admission post-bac. Autant il était possible de comprendre (même si philosophiquement, on peut être contre) l'intérêt d'une telle procédure pour les formations sélectives, autant elle est devenue aberrante lorsqu'elle a ajouté comme corde à son arc la liste des formations non sélectives de l'université.

France 3 édition atlantique a interviewé le président de l'université de La Rochelle et le syndicat SNESUP sur la prochaine offre de formation.